[ F A C E S ]

perrine belin . marceau lépinay
jean-marie lépinay . architectes

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

Pôle des Arts graphiques
LYCEE DE LA JOLIVERIE
ECOLE DES METIERS DE L’IMPRIMERIE

Ile de Nantes, France
2007-2010

Situation / Imbrications

L'édifice est situé dans l'île de Nantes, sur le site des chantiers navals dont les vastes étendues se resserrent au gré de l'avancement des opérations de conquête urbaine. Il abrite deux institutions, la section arts graphiques du Lycée de la Joliverie et l'Ecole des Métiers de l'Imprimerie, et trouve la forme de leur imbrication par la sédimentation de volumes bâtis et de cours ouvertes entre sol et ciel.

Sédimentation

L'édifice trouve son assise dans un socle bâti de deux niveaux permettant l'intégration des grands ateliers d'imprimerie. Une cour basse, ménagée dans ce socle, articule les halls des deux écoles et la distribution extérieure de l'équipement. Deux corps de bâtiments -constitués des salles de classe- s’élèvent au dessus de ce socle, entourant une grande cour de récréation haute. Celle-ci se présente comme une intériorité offrant des vues cadrées sur les paysages proches et lointains de la rue Arthur III, du Boulevard de la Prairie au Duc et des territoires du Sud de la Loire. Elle constitue l'espace majeur de l'édifice, et s'ouvre par une succession d'escaliers extérieurs et de vastes paliers en balcon sur l'espace de la cour basse.

Réminiscence / Rythme

La construction et la matérialité de l'édifice ont été interrogées au regard de l'histoire du lieu et de ses caractéristiques géographiques et géologiques. Les agrégats et le sable, visibles dans la constitution des éléments de structure et de façade offrent une réminiscence des alluvions des bancs de sable, du paysage fluvial, d'une situation géographique singulière.

Le bâtiment présente une façade porteuse constituée d'éléments de béton préfabriqués de type prémur isolé. Le calepinage de panneaux lisses et de panneaux sablés organisent dans une tension harmonique le rythme de grandes ouvertures vitrées ménagées dans les faces tendues des volumes qui composent l'édifice. Ci et là, les reliefs prononcés des ouvrages de brise-soleil et de auvents surlignent les ouvertures. À l'ouest, la façade est recouverte d'un dispositif singulier, brise soleil monumental constitué de larges éléments de béton verticaux recouverts d'une lasure dorée dont la teinte et l'éclat varient au gré des lumières.

< retour liste équipements